Le pré aux ânes Le manège
Gîte écologique
Accueil
QUELQUES CHIFFRES ET GESTES SIMPLES : Cliquez sur les mots en rouge !
Gîte écologique
Gîte écologique

Tout d'abord une vérité : en France, 48 % des émissions des gaz à effet de serre responsables du dérèglement climatique sont dus aux usages privés de l’énergie par chacun d’entre nous.
Paradoxalement, notre planète, sans gaz à effet de serre, aurait l'allure d'un gigantesque congélateur aride et gelé ou régnerait la température idéale de –18C. Mais voilà, depuis la révolution industrielle la concentration de gaz carbonique, de méthane et de protoxyde d'azote dans l'atmosphère a augmenté sans mesure entraînant une augmentation moyenne de 0,8 C. Depuis, c'est la chasse ouverte au CO2 : danger public numéro 1.
Et pourquoi le CO2 particulièrement ? Parce que le méthane est issu de la fermentation de matières organiques, animales ou végétales et que nous avons peu d'emprise sur lui. Par contre, le CO2, lui, provient de la combustion des énergies fossiles que nous utilisons en permanence.

Décomposition de la facture énergétique moyenne d’un ménage français (source ADEME)
- consommation d'un ménage ...

- consommation de l'électroménager ...

Le pré aux ânes
 

-1- Bien trier pour bien recycler


Le tri des déchets est un acte volontaire indispensable pour l’environnement et c’est dans la cuisine qu’il commence. Chacun d’entre nous doit suivre les consignes de tri de sa commune pour ne pas perturber le recyclage.
Les déchets organiques : ils sont réservés au compost.
Les briques alimentaires : également recyclables, elles sont utilisées, par exemple, dans la fabrication de cartons et de meubles.
Le verre : recyclable à 100% et à l’infini, son traitement diminue de 12% le poids des déchets ménagers à gérer. Sont recyclables : les bouteilles, les pots et bocaux. Ne sont pas recyclables : la vaisselle en terre cuite ou en porcelaine, les miroirs, les vitres et les ampoules électriques.
Les plastiques : Souvent recyclables, leur traitement permet de les faire renaître sous différentes formes : pull en laine polaire (environ 27 bouteilles plastique), fibre polyester pour rembourrer couettes ou anoraks, textiles d’isolation pour les bâtiments, tuyaux d’assainissement, gaines pour le passage des câbles, bouteilles, barquettes… Pour optimiser le recyclage, pensez à laisser les bouchons plastiques sur les bouteilles, mais retirez l'opercule en aliminium des bouteilles de lait. Sont recyclables : les bouteilles d’eau, de soda, de lait, de soupe, les flacons de lessive, les boîtes de chocolat en poudre ou de farine, les produits d’entretien ou de toilette…. Ne sont pas recyclables : les films plastique et les petits pots (yaourts,crèmes...) car ils sont souillés.
Les métaux : généralement recyclables, on les retrouve dans la vie courante. Sont recyclables : les boîtes de conserve, les canettes en acier et les barquettes en aluminium, les bombes aérosols, les bidons et boîtes métalliques. Ne sont pas recyclables : les boîtes et barquettes non vidées

Vous trouverez au "Pré aux ânes" trois containers (papiers, plastiques et verres) pour trier vos déchets.

Tri des déchets

Quelques chiffres :

- La quantité de nos déchets a doublé en quarante ans !
- Aujourd’hui, chacun d’entre nous produit 360 kg de déchets par an
- 1 tonne de papier fabriquée pour les briques alimentaires = 2 tonnes de bois utilisées.
- 1 tonne de verre recyclée = 660 kg de sable + 100 kg de fuel
- 1 tonne de plastique recyclée = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisés
- 1 tonne de vieux papiers = 600 kg de papier OU 900 kg de carton, tout en consommant jusqu’à 4 fois moins d’énergie
- 1 vélo = 670 canettes valorisées
- 1 voiture = 19 000 boîtes de conserve traitées
- En France, 1% seulement de l’eau du robinet est destinée à la boisson alors qu’environ 140 litres d’eau en bouteille sont consommés par an et par habitant.
- L’eau minérale coûte au minimum 50 fois plus cher que l’eau du robinet.

 

-2- Attention à la consommation électrique !


Les veilles : Le saviez-vous ? Un appareil simplement mis en veille peut consommer jusqu'à 75% de l'énergie qu'il consomme lorsqu'il est allumé ! Autrement dit, 'en veille' et 'éteint' sont loin d'être des synonymes. Il suffit d’installer des multiprises à commande pour la télévision, la chaîne Hi-Fi ou encore le matériel informatique et ces appareils seront à l’arrêt réel.
Voir le coût des appareils électroménager en veille...


Voir le coût des appareils vidéo en veille...

Voir le coût des autres appareils en veille...


Les ampoules : remplacer, dans la mesure du possible les lampes à incandescence par des lampes basse consommation (LBC).Les LBC sont placées de préférence là où elles restent longtemps allumées : coin lecture, coin repas, cuisine...
Un éclairage maîtrisé, c’est autant d’électricité économisée: il vaut mieux réserver les LBC 15/20W pour le coin lecture par exemple. Les LBC 9W suffiront près du téléviseur ou de l’ordinateur. Il faut éviter les lampes halogènes, très gourmandes (300/500 W) et rarement nécessaires, ces lampes consomment autant d’électricité qu’une vingtaine de LBC de 15W.
Voir le tableau des équivalences ...

Vous trouverez au "Pré aux ânes" des ampoules LBC sur certains luminaires (intérieur et extérieur) et une multiprise à commande pour la télévision et lecteur DVD.

cormoran

Quelques chiffres :

- Hausse de consommation d’électricité pour un réfrigérateur : +5% à chaque degré supplémentaire et +30% au-delà de 3 mm de givre
- Au niveau du chauffage : 1 degré de moins = 7% de consommation énergétique en moins. 1 degré de moins pour tous, économiserait l’équivalent de la consommation électrique annuelle de Marseille.
- D’une durée de vie jusqu’à 10 fois supérieure aux ampoules à incandescence, les lampes basse consommation ou “fluo compactes” consomment 5 fois moins d’électricité.
- La consommation des « modes veille » quand les appareils sont éteints mais pas débranchés- pourrait représentée plus de 10% de l’électricité totale utilisée dans les pays industrialisés d’ici 2020. Pour répondre à cette consommation, il faudra donc 400 à 500 centrales supplémentaires émettant plus de 600 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an.
- le saviez-vous ? un halogène de 350 Watts utilisé 3 heures par jour consomme annuellement l'équivalent de 23 ampoules basse consommation.

 

-3- Le jardin : un auxiliaire précieux !


N'oublions pas notre environnement proche. Le jardin est un lieu privilégié ou se mélange espèces animales et végétales. Chacun trouvant sa place à partir du moment où l'on respecte quelques règles simples :
- Tout d'abord un minimum d'entretien est nécessaire ne serait ce que pour notre prore plaisir de profiter d'un endroit entretenu et accueillant

.
- Respecter la biodiversité, en favorisant le développement de milieux différents (herbage, pelouse, haies champêtres, tas de bûches etc...) autant d'endroits où les plantes et animaux spécifiques se développeront.
Nous avons essayé de respecter ces règles au "Pré aux ânes". Avec un peu de patience et de curiosité, vous pourrez observer autour du gîte :


- des écureuils, des hérissons, des lièvres, lapins et renards.
- des insectes "amis du jardinier" comme les coccinelles, les abeilles, les syrphes et chrysopes.
- les nombreuses éspèces d'oiseaux comme les mésanges (bleues et charbonnières), les hirondelles, les picverts, les troglodytes, les rouges-gorges, les grives, les verdiers etc...
- des jachères fleuries à l'entrée

 

Le jardin respectueux de son environnement repose sur une attitude préventive et sur le principe de travailler avec la nature et non contre elle : accueillir les plantes dans une bonne terre, favoriser une nutrition équilibrée des végétaux et créer dans ce jardin un écosystème diversifié pour éviter le développement des maladies et des ravageurs.

Enfin, la démarche ne serait pas cohérente si nous n'avions pas entrepris une grande plantation de végétaux. Ce n'est pas moins de 1 000 arbres et arbustes qui ont été plantés depuis 1995. De la haie brise-vents, aux gros sujets en passant par les arbres fruitiers, nous avons essayé d'entretenir et d'aménager le cadre champêtre du Pré aux ânes !

 

parc du pré aux ânes

Le pré aux ânes

La cloche du pré aux ânes

Barre de menu Accueil Plan du site Contactez - nous ? Réservations : planning et tarifs Qui sommes nous ? Comment arriver au gîte ?
Haut de la page HAUT DE LA PAGE

mesure audience